Frêne élevé

Le frêne élevé ou frêne commun est un grand arbre commun des forêts d'Europe à bois clair dur et élastique de la famille des Oléacées.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Oleaceae - Arbre - Essence forestière - Plante utile - Plante médicinale - Phytothérapie - Arbre d'ornement - Arbre de climat tempéré océanique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Frêne élevé (Le frêne élevé ou frêne commun (Fraxinus excelsior) est un grand arbre commun des forêts d'Europe à bois clair dur et ... ) Fraxinus excelsior... (source : techno-science)
  • Bois : le bois de frêne est blanc, à reflets nacrés, légèrement rosés.... Le Frêne monophylle (fraxinus diversifolia) a une feuille composée d'une à .... 15/05/06 : copier-coller je suis un élève de l'école la fontaine (frontenay rohan.... (source : lesarbres)
  • Fraxinus excelsior L. Nom commun : (fr) le Frêne commun (nl) Gewone es (de) Gemeine Esche (en)... Biotopes : bois frais et humides, berges des cours d'eau, ... (source : odezia-atrata)

Le frêne élevé ou frêne commun (Fraxinus excelsior) est un grand arbre commun des forêts d'Europe à bois clair dur et élastique de la famille des Oléacées.

Noms communs

Grand frêne, frêne à feuilles aiguës, quinquina d'Europe, langue d'oiseau ;
en : ash tree, de : Esche ; es : fresno, it : frassino.

Description

Aspect général

Grand arbre, jusqu'à 40 m et 1 m de diamètre, à tronc droit à écorce lisse et grisâtre, se crevassant avec l'âge. Feuilles opposées, composées pennées portant 7 à 15 folioles dentées, couleur vert foncé. (Il existe une variété'Monophylla'à feuilles entières ou, quelquefois, à 3 folioles uniquement). Bourgeons terminaux assez gros, de forme pyramidale, glabres, d'un noir velouté. Fleurs nues (sans enveloppes), insignifiantes, de couleur tirant sur le rouge, elles comportent uniquement deux étamines ou un stigmate bifide. Inflorescence en panicule. Sexes scindés le plus souvent (plante dioïque) mais on trouve des individus hermaphrodites. Floraison en avril-mai dans l'hémisphère nord. Fruits : samares aplaties, indéhiscentes, pourvues d'une aile membraneuse allongée. Bois : assez dur, tenace, élastique, couleur blanc nacré, sans aubier différent.

Caractéristiques

données selon : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Galerie

Biologie

Essence de lumière, à croissance rapide. Particulièrement résistant au froid, mais craint les gelées tardives qui peuvent tuer le bourgeon terminal.

En forêt se trouve en mélange, particulièrement avec le chêne pédonculé. Préfère les terrains frais, en fond de vallées. Il existe des forêts en peuplement pur, surtout en Belgique dans le Condroz.

La pollinisation est anémophile (par le vent). La production de pollen abondante peut-être une cause d'allergie.

Utilisation

Son bois est recherché pour certains usages à cause de sa résistance à la flexion ainsi qu'aux chocs : manches d'outils, outils en bois (râteaux), cannes et bâtons (de hockey surtout), charronnage, carrosserie... les meilleurs exemplaires fournissent un bois de déroulage utilisé en placage. À défaut, c'est un excellent bois de chauffage.

Le feuillage peut servir à la nourriture des animaux de ferme. Les caprins, les ovins, les équidés et les bovins en sont particulièrement friants (feuillage particulièrement apétant). C'est aussi le cas des Cervidés qui occasionnent aux jeunes plants forestiers de habituel abroutissements.

Les feuilles sont inscrites à la pharmacopée française. En médecine populaire, elles sont connues diurétiques et laxatives (en tisane), et antirhumatismales. Elles servent à préparer une boisson fermentée rafraîchissante, la frênette. L'écorce aurait une action tonique et fébrifuge. Ses bourgeons "feuille" sont utilisés en gemmothérapie.

Arbre d'alignement. Le frêne est aussi un arbre d'ornement, avec de nombreuses variétés, à feuillage panaché, à rameaux jaunes, à port pleureur ou fastigié, naine...

Le frêne est particulièrement utilisé comme essence de reboisement à utiliser dans les meilleurs sols, riches, profonds et frais, les fonds de vallon surtout; il prospère bien en peuplement mélangé, en compagnie du merisier, de l'érable sycomore ou de l'érable plane.

Espèces voisines

Le genre Fraxinus comporte une soixantaine d'espèces, dont :

Le frêne dans la toponymie

En France, de nombreuses communes portent un nom qui se réfère au frêne :

Liens externes

Bibliographie

  • Le frêne, arbre des centenaires, Bernard Bertrand, 01/01/2008, Terran (Editions de ) - ISBN 978-2-913288-76-8

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%AAne_%C3%A9lev%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu