Frêne

Les frênes, les arbres du genre Fraxinus, appartiennent à la famille des Oléacées et comprennent une soixantaine d'espèces ...



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Oleaceae - Arbre - Essence forestière

Recherche sur Google Images :


Source image : web-provence.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • (Fraxinus excelsior L. ) Angl.  : European ash. All.  : Esche. Ital.  : Frassino, frassino maggiore. Provenances : Europe, ouest de l'Asie. (source : crit.archi)

Les frênes, les arbres du genre Fraxinus, appartiennent à la famille des Oléacées et comprennent une soixantaine d'espèces :

Le nom «Fraxinus» vient du latin «lance», car les lances des soldats étaient faites en bois de frêne.

Habitat

En association avec le chêne, le frêne forme des futaies nommées «chênaies-frênaies».

Le frêne, comme l'érable a une stratégie de croissance et de captation de la lumière typique d'essence de trouée, qui le rend aussi adaptée aux dispositifs bocagers. Plus la lumière est disponible, plus il croît vite et de manière importante. Il ne peut comme le hêtre ou le sapin diminuer sa croissance fortement lorsqu'il manque de lumière et ainsi attendre longtemps le retour d'une situation plus ensoleillée [1].

Mythologie

Dans la mythologie scandinave, l'axe et support du monde est un frêne géant appelé Yggdrasil. Le culte scandinave dédiait cet arbre à Odin, roi des cieux, et lui accordait des pouvoirs surnaturels.

Dans la mythologie grecque le frêne est né des éclaboussures de sang qui sont tombés au sol lorsque Cronos a coupé les parties génitales d'Ouranos. Plus tard, lorsque Zeus s'est essayé à donner naissance à l'homme, c'est du frêne que sont nés une sorte d'humains spécifiquement violents qui ont passé leur temps à se battre entre eux ainsi qu'à se détruire.

Vertus médicinales

Avec le tilleul et le bouleau, le frêne (Fraxinus excelsior) fait partie des arbres médicinaux les plus utilisés. Il était aussi jadis donné en fourrage aux animaux. Son écorce et ses feuilles ont des vertus diurétiques et anti-inflammatoires contre la goutte et les rhumatismes.

Le frêne est spécifiquement reconnu pour ses propriétés diurétiques, mais également anti-inflammatoires. Les feuilles de frêne sont riches en rutoside, en hétérosides coumariniques et en tanins [2]. Cependant, elles pourraient devoir leurs propriétés diurétiques à leur richesse en sels de potassium [3]. Une revue de synthèse de 2007, a classé le frêne parmi les plantes médicinales aux propriétés diurétiques les plus prometteuses [4]. Ses propriétés anti-inflammatoires ont aussi été confirmées scientifiquement [5] [6].

Maladies

Plusieurs maladies se développent chez le frêne, certainement du fait des échanges commerciaux internationaux, et peut être en raison d'une tendance au réchauffement climatique.

Liens externes

Notes et références

  1. PETRI AN A. M., VON LÜPKE B., PETRI AN I. C. [2009]. Influence of light availability on growth, leaf morphology and plant architecture of beech (Fagus sylvatica L. ), maple (Acer pseudoplatanus L. ) and ash (Fraxinus excelsior L. ) saplings. European Journal of Forest Research 128 (1)  : 61-74 (14 pages, 6 figures, 5 tableaux, 56 références). [European Journal of Forest Research www. springerlink. com/content/110827/ Voir] (consulté 2009 03 09, cité par Forêt mail de Mars 2009)
  2. Monographie du Frêne (Fraxinus excelsior) sur le site "La nutrition. fr"
  3. Y. Donadieu Les thérapeutiques naturelles, sur le site 01sante. com
  4. Wright CI, Van-Buren L, Kroner CI, Koning MM, Herbal medicines as diuretics : A review of the scientific evidence, J Ethnopharmacol. 2007;114 :1-31.
  5. Schempp H, Weiser D, Elstner EF, Biochemical model reactions indicative of inflammatory processes. Activities of extracts from Fraxinus excelsior and Populus tremula, Arzneimittelforschung, 2000;50 :362-72
  6. Cappært D, D. G. McCullough, T. M. Poland and N. W. Siegert. 2005. Emerald ash borer in North America : a research and regulatory challenge. American Entomologist 152-165
  7. T. Kowalski, Chalara fraxinea sp. nov. associated with dieback of ash (Fraxinus excelsior) in Poland Forest Pathology Volume 36, Issue 4, Pages264 - 270 2006 Blackwell Verlag, Berlin
  8. Kowalski T. and Holdenrieder O. 2009 The teleomorph of Chalara fraxinea, the causal agent of ash dieback. Forest Pathology doi : 10.1111/j. 1439-0329.2008.00589. x
  9. Halmschlager E, Kirisits T (2008) First report of the ash dieback pathogen Chalara fraxinea on Fraxinus excelsior in Austria. New Disease Reports, Volume 17, February 2008 - July 2008. (Lire)
  10. Actual situation of dieback of ash in Austria by TL Cech and U Hoyer-Tomiczek (Research and Training Centre for Forests, Natural Hazards and Landscape ; BFW) )
  11. Schumacher J, Wulf A, Leonhard S (2007) First record of Chalara fraxinea T. Kowalski sp. nov. in Germany – a new agent of ash decline. Nachrichtenblatt des Deutschen Pflanzenchutzdienstes 59 (6), 121-123 (in German).
  12. Szabó I (2008) Dieback of common ash (Fraxinus excelsior) caused by Chalara fraxinea. Növényvédelem 44 (9), 444-446 (en Hongrois).
  13. Ash dieback (Norwegian Institute of Forestry and landscape., en norvégien)
  14. Kowalski T (2006) Chalara fraxinea sp. nov. associated with dieback of ash (Fraxinus excelsior) in Poland. Forest Pathology 36 (4), 264-270.
  15. Ash dieback in Denmark (Forest & Landscape Denmark)
  16. Protection des forêts – Vue d'ensemble 2007 (publié en 2008)
  17. Piou D., Caroulle F. [2008]. Émergence d'une nouvelle maladie du frêne. Forêts de France 519 : 29 (1 p., 2 fig. ).
  18. Fiche Protection des végétaux ; Revue de la Fédération Wallonne Horticole – n° 50 Chalara fraxinea, un nouveau champignon qui attaque le frêne en Europe : appel à signalement
  19. Chandelier A. [2008]. Le frêne, une essence menacée en Europe ? Silva Belgica 115 : 28-31 (4 p., 3 fig., 5 réf. )
  20. Page de la liste d'Alerte de l'EPPO (en) datée 2007_09, revue 2008-02 et Consultée 2009 92 12 22 :46

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%AAne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu