Eau de bouleau

L'eau de bouleau est le nom donné à la sève de bouleau lorsque'elle est récolté par entaille de l'arbre.



Catégories :

Ancienne théorie et pratique en médecine - Herboristerie - Phytothérapie - Boisson

Recherche sur Google Images :


Source image : par-dessuslemarche.tv
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Du bouleau, arbre généreux, coule une sève riche en minéraux et oligo-éléments.... La sève de bouleau ou encore appelée eau de bouleau est un liquide... (source : altermedoc)
  • Du bouleau, arbre généreux, coule une sève riche en minéraux et oligo-éléments.... La sève de bouleau ou encore nommée eau de bouleau est un liquide particulièrement... (source : fee-nature)
  • La sève ou eau de bouleau est un liquide vivant, particulièrement clair, ... Les alertes polliniques des autres arbres comme les aulnes, les peupliers… sont généralement... (source : lascapulades.unblog)

L'eau de bouleau est le nom donné à la sève de bouleau lorsque'elle est récolté par entaille de l'arbre.

On appelait jadis le bouleau arbre de la sagesse, mais également arbre aux néphrétiques pour ses vertus thérapeutiques.

Historique

En 1565, le médecin siennois Matthéole écrivait :

Si on perce le tronc du bouleau avec une tarière, il en sort une grande quantité d'eau, laquelle a grande propriété et vertu à rompre la pierre tant aux reins qu'en la vessie, si on continue d'en user. Si on s'en lave la bouche, elle guérit les ulcères qui sont dedans.

Trois siècles plus tard, Pierre-François Percy, le chirurgien militaire des armées de Napoléon, déclara :

Dans tout le Nord de l'Europe, jusqu'aux confins de la Russie, l'eau de bouleau est l'espoir, le bonheur, et la panacée des habitants riches ou pauvres, grands et petits, seigneurs et serfs... Les maladies de la peau, boutons, dartres, couperoses etc. lui résistent rarement. C'est un remède précieux dans les affections rhumatismales, les reliquats de goutte, les embarras de la vessie et une foule de maladies chroniques.

Aujourd'hui, les adeptes de l'herboristerie recueillent au printemps la sève du bouleau.

Recueillir la sève

La récolte se fait au moment de la montée de sève, avant la naissance des feuilles. Après avoir percé un trou horizontal dans le tronc, il s'agit de laisser couler la sève goutte à goutte dans une bouteille grâce à un tuyau, en évitant l'intrusion de poussières et de salissures dans l'arbre. Un arbre apportera aisément un à deux litres de sève par jour, ou alors jusqu'à dix litres en deux jours pour un arbre de grande taille.

Une fois la récolte achevée, il faut boucher les trous avec chevilles de bois pour protéger l'arbre contre les infections.

Plus vous récoltez la sève près du sol +/- 0, 50m, plus elle est "dite" minérale et sera plus trouble que celle récoltée à 2m ou à une branche. Mais mieux elle sera bienfaisante. Le meilleur moment pour la récolter c'est après la nouvelle lune de Mars. En été, on l'appellera sève élaborée, moins performante.

La durée de conservation de la sève n'excède pas 36 heures. Pour la prolonger, il est indispensable de stériliser le liquide, ou bien d'ajouter quelque clous de girofle et de la cannelle dans les bouteilles.

En cuisine

La sève de bouleau n'est pas aussi riche que celle de l'érable, mais elle a remplacé à une époque les liqueurs spiritueuses et les vins dans de nombreux pays. Longtemps, les paysans russes l'ont avalée sans préparation telle qu'elle coule de l'arbre.

En herboristerie

La sève de bouleau est censée posséder des vertus dépuratives et amaigrissantes. Elle serait aussi active dans la normalisation de l'hyperuricémie et de l'hypercholestérolémie.

On lui prête aussi la vertu de faciliter l'élimination des parasites intestinaux et de soulager les douleurs liées à l'arthrose.

Il est cependant à noter que ce type de remèdes respectant les traditions ne peut en aucun cas remplacer un traitement prescrit par un médecin, et que l'auto-médication est une pratique risquée à cause des interactions néfastes avec les médicaments.

Posologie : 3 cuil à café matin, midi et soir au cours du 1er mois lunaire de printemps.

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_bouleau.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu