Aloysia citrodora

Aloysia citrodora, nommée Verveine odorante, verveine citronnelle ou verveine du Pérou, est une plante ligneuse de la famille des Verbenaceæ, cultivée pour ses feuilles particulièrement parfumées pour aromatiser certaines préparations culinaires...



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Verbenaceae - Plante condimentaire - Plante médicinale - Phytothérapie

Recherche sur Google Images :


Source image : visoflora.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Verveine citronnelle (Aloysia citrodora Palau). latin botanique : Aloysia triphylla Britt, Lippia citriodora Humbold, Lippia Triphylla, Verbena citriodora, ... (source : toildepices)
  • VERVEINE CITRONNEE verveine, cedron, aloysa triphylla. ALOYSIA TRIPHYLLA = LIPPIA CITRIODORA VERBENACEÆ La verveine odorante est une plante arbustive... (source : phytomania)
  • verveine citronnelle, aloysia triphylla, syn. lippia citriodora - MON JARDIN, MES PLANTES - Les galeries photo de plantes de GardenBreizh. (source : gardenbreizh)

Aloysia citrodora, nommée Verveine odorante, verveine citronnelle ou verveine du Pérou, est une plante ligneuse de la famille des Verbenaceæ, cultivée pour ses feuilles particulièrement parfumées (au goût de citron) pour aromatiser certaines préparations culinaires et pour préparer des infusions. C'est une plante venant des Andes d'Amérique du Sud (Pérou, Chili et Argentine) où elle pousse entre 2000 m et 3000 m d'altitude (elle est cultivée aussi sur la côte du Pérou). Elle n'est pas rustique sous les climats tempérés.

Description

Fleurs et feuilles de Aloysia citrodora

La verveine odorante est un petit arbuste à tige principale ligneuse, de 1 à 3 m de haut, à feuilles caduques. Les feuilles lancéolées, terminées en pointe, presque sessiles (pétiole particulièrement court), sont vert pâle. Elles exhalent une forte odeur de citron lorsque on les froisse. Les fleurs petites, de couleur blanche ou mauve pâle, sont groupées en épis laches de 10 cm de long à peu près. Elles ne fructifient pas en Europe.

Plantes voisines

La verveine odorante ne doit pas être confondue avec :

Histoire

La verveine odorante a été rapportée du Pérou et introduite en Europe par le naturaliste français Joseph Dombey (Mâcon, 1742 - Mont-Serrat, An III de la République (1795) )  : (... ) "De l'ensemble des plantes que Dombey nous a fait connaître, la plus intéressante est la verveine à odeur de citron (verbena triphylla L'Her. ). Cet arbrisseau, qui s'élève à 15 pieds, est de l'ensemble des végétaux qu'on peut cultiver en Europe, celui dont le feuillage a le parfum le plus délicieux. A Paris on est obligé de l'abriter dans l'orangerie pendant les fortes gelées; dans les climats plus tempérés, il passe l'hiver en pleine terre. Déjà on en voit des haies à Florence, et M. de Ruffo l'a cultivé avec succès dans le département des Basses-Alpes. Quand il sera plus commun dans le midi de la France, il y bordera les chemins et y formera de petits bosquets qui, par l'élégance des arbrisseaux, la légèreté de leurs panicules de fleurs d'un gris de lin, le vert gai de leur feuillage, et en particulier par leur parfum suave et vivifiant, paroîtront bien préférables aux bosquets de myrte tant célébrés par les poètes. Les feuilles désséchées conservent toute leur odeur, et l'infusion en est très-agréable et tès-salutaire. Si comme quelques auteurs l'ont pensé, cet arbrisseau devoit être scindé des verveines et faire un genre à part, c'est à lui que nous désirerions qu'on donnât le nom de Dombey ". Notice historique sur Joseph Dombey, par J. P. F. Deleuze. Annales du Muséum national d'Histoire naturelle, tome quatrième, à Paris chez Levrault, Schœll et Cie, An XII (1804)


Usage culinaire

Les feuilles de verveine odorante, fraîches ou séchées, peuvent servir à aromatiser certaines préparations culinaires (sauces, marinades, gâteaux, glaces... ) Son arôme citronné convient spécifiquement pour les gâteaux, les entremets et les crèmes.

Elles s'utilisent aussi en infusions (apaisantes et digestives), et peuvent servir à confectionner de délicieuses liqueurs (à consommer avec modération, évidemment).

Usage médicinal

C'est cette plante qui apporte la «verveine» vendue en pharmacie et en herboristerie. On en extrait une huile principale utilisée en parfumerie et dans les produits de toilette.

Elle est fébrifuge, antispasmodique, antifongique, un peu sédative et eupeptique.

Les scientifiques ont découvert au cours de leurs recherches que la substance qui donne à cette plante son parfum citronné qu'on trouve aussi dans la mélisse a toujours d'autres propriétés étonantes. Dans une éprouvette, cette substance s'est avérée capable de détruire des cellules cancéreuses sans attaquer les cellules saines.

D'autres informations sous : http ://de;wikipedia. org/wiki/Zitronenstrauch

Synonymes

  • Aloysia citriodora Ortega ex Pers. (nom illégitime)
  • Aloysia triphylla (L'Hér. ) Britton
  • Lippia citriodora Kunth
  • Lippia triphylla (L'Hér. ) Kuntze
  • Verbena triphylla L'Hér.
  • Zappania citrodora Lam.

Remarques

  • Plusieurs auteurs préconisent le nom scientifique Verbena triphylla et rejettent le nom Aloysia citriodora. Ils considèrent, en effet, la description de Persoon selon Ortega pour Aloysia citriodora. Or ce nom est , de fait, illégitime selon le code de nomenclature. Les auteurs qui acceptent Aloysia citrodora considèrent le plus souvent la description de Palau qui est antérieure à celle de Persoon.
  • Le nom donné par Palau est , en outre, Aloysia citrodora et non Aloysia citriodora. La confusion entre les deux orthographes rend la situation peu claire.

Voir aussi

Herbe aromatique - Ingrédients de cuisine

Bibliographie

  • Pierre-Olivier Combelles et Katia Humala-Tasso. Flore et faune d'une vallée de la cordillère des Andes méridionales du Pérou. Le Courrier de la Nature N°226 (mai-juin 2006) pp :24-31.

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Aloysia_citrodora.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu