Alcoolature / Teinture-mère

On donne le nom d'alcoolatures aux préparations résultant de l'action extractive exercé par l'alcool éthylique pur sur des drogues végétales ou mélanges de drogues végétales.



Catégories :

Phytothérapie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • 15 messages - 5 auteurs - Dernier message : 26 juin Pareils un copié de mon site On donne le nom de d'alcoolatures à des ... l'alcool à 80° : Écorce d'orange, écorce de citron (drogue dans le double de son poids... Lulu, j'ai mis en route hier une teinture mère d'écorces... (source : cephee-naturelles.bbactif)
  • Sujet : TM teinture / teinture mère / alcoolature / extraits Sam 10 Mar - 17 :57.... teinture : préparation liquide obtenue par action de l'alcool sur des ... (source : lespetitesmagies.forumactif)
  • Alcoolature : Liquide coloré obtenu par macération de plantes fraîches dans l'alcool.... Les enzymes qu'elles contiennent étant toujours actifs, les alcoolatures se... teinture mère : macération de 3 à 5 semaines d'une plante fraîche dans ... drogues ordinaires : on les lave à l'eau ou à l'alcool et on soumet à ... (source : fr.ekopedia)

On donne le nom d'alcoolatures aux préparations résultant de l'action extractive exercé par l'alcool éthylique pur (éthanol) sur des drogues végétales (alcoolatures simples) ou mélanges de drogues végétales (alcoolatures composées). Les drogues végétales sont employées fraîches, ce qui les différencie des teintures qui sont réalisées avec des drogues sèches. Elles se conservent moins quoique les teintures. Attention : les alcoolatures ne doivent par êtres confondues avec les teintures officinales. Les alcoolatures sont les ancêtres des teintures mères homéopathiques. Les alcoolatures sont utilisées pour les plantes qui perdent leurs propriétés en partie ou en totalité par la dessiccation (comme l'alliaire). Les alcoolatures figurent au Codex depuis 1866. Les alcoolatures sont colorées, celles faites à partir des racines ou des écorces sont brunes et celles des feuilles sont vertes. Pour la préparation des l'alcoolatures on met en contact à froid la drogue végétale avec de l'alcool soit à 95° (feuilles d'aconit) ou quelquefois 80° (écorce de citron ou d'orange). L'alcool bouillant est utilisé lorsqu'il est indispensable de réaliser une stabilisation de la drogue, dans ce cas l'alcool employé sera à 95° (valériane) ou à 75° (marron d'Inde). L'alcool à 90° figurait dans les préparations aux Codex 1866 et 1884. Généralemente on fait macérer en vase clos et en agitant de temps à autre 8 à 10 jours la drogue contuse dans son poids d'alcool (100 g de drogue pour 100 g d'alcool par exemple) ou dans le double de son poids d'alcool pour l'écorce de citron et l'écorce d'orange (50 g de drogue pour 100 g d'alcool).

L'alcool à 95° : Aconit (feuilles)

L'alcool à 95° bouillant : Valériane.

L'alcool à 90° : Aconit (racines), arnica (fleurs), belladone (feuilles), bryone, ciguë (feuilles), colchique (bulbe), colchique (fleurs), digitale, droséra (plante entière), eucalyptus, jusquiame, laitue vireuse, seigle ergoté, thuya.

l'alcool à 80° : Écorce d'orange, écorce de citron (drogue dans le double de son poids d'alcool).

L'alcool à 75° bouillant : Marron d'Inde.


Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcoolature.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu