Acanthe à feuilles molles

L'acanthe à feuilles molles est une plante de la famille des Acanthacées, aussi nommée acanthe molle ou acanthe à feuilles larges.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Acanthaceae - Plante médicinale - Phytothérapie

Recherche sur Google Images :


Source image : visoflora.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'Acanthe à feuilles molles est une plante sauvage du sud de la France et du bassin... Acanthe mollis'Jeff Albus'/ Acanthus mollis'Jeff Albus'8, 00 €... (source : aujardin)
  • ... Les espèces les plus courantes : Acanthus mollis (L. ) et Acanthus spinosus (L. ) La première, nommée Acanthe à feuilles molles, est une... (source : aufeminin)
  • Acanthe à feuilles molles, Acanthus mollis. L'Acanthe à feuilles molles est une plante sauvage du sud de la France et du bassin méditerrannéen.... (source : lesquatremains.blogspot)

L'acanthe à feuilles molles (Acanthus mollis) est une plante de la famille des Acanthacées, aussi nommée acanthe molle ou acanthe à feuilles larges. Elle est réputée pour ses feuilles ayant servi de motif architectural, par exemple sur les chapiteaux corinthiens. C'est une espèce particulièrement fréquente sur le pourtour méditerranéen.

Description morphologique

Fruit d'Acanthus mollis.

L'acanthe molle est une plante de 30 à 80 cm de hauteur, mais pouvant atteindre 1, 50 m, inflorescence comprise. Ses nombreuses feuilles basales possèdent un long pétiole, la totalité pouvant atteindre près d'un mètre. Elles sont grandes (30 à 60 cm de long), opposées, d'un vert profond, luisantes, molles au toucher. Ces feuilles sont grandes, divisées en plusieurs lobes dentés mais non épineux (au contraire de Acanthus spinosus ).

Reproduction

La floraison survient, chez cette espèce, entre mai et août. L'inflorescence est un long épi cylindrique, en fait une cyme unipare hélicoïde de 30 à 40 cm, portant de nombreuses fleurs bisexuées.

Chaque fleur est entourée par trois bractées, la bractée centrale étant découpée et épineuse et qui plus est grande taille que les deux autres. Le calice présente deux lèvres, dont la supérieure, assez longue et formant une sorte de "casque" au-dessus de la corolle, est fréquemment teintée de violet sur le dessus. La corolle se réduit à une lèvre inférieure blanche, veinée de rose pourpre, à trois lobes pendants ; la fleur peut atteindre 5 cm de long[1]. Les 4 étamines sont soudées à la corolle et ressemblent à de minuscules brosses à habit. L'ovaire est supère, il contient deux carpelles. La pollinisation est entomogame.

Le fruit est une capsule loculicide de forme ovoïde contenant deux à quatre grosses graines noires à maturité. Le mode de dissémination des graines est l'autochorie.

Cette plante est aussi capable de se reproduire de façon asexuée grâce à des drageons issus de sa souche portant des bourgeons souterrains[2].

Habitat et répartition

Cette plante méditerranéenne se trouve sur les continents européens et africains.

Son habitat type est les friches mésoxérophiles, subméditerranéennes. Fréquemment plantée, l'acanthe molle est aussi assez fréquente à l'état sauvage, au bord des chemins et sur les terres incultes, en particulier dans les lieux rocailleux et broussailleux. Elle ne dépasse le plus souvent pas 300 m d'altitude[2].

L'Acanthe à feuilles molles sauvage est reconnue comme caractéristique des sous-bois des forêts d'Ormes riveraines et méditerranéennes (association Acantho mollis-Ulmetum minoris[3].

Pharmacopée
*Composant chimique

La plante contient des quantités appréciables de mucilage et de tanin. Les feuilles broyées ont été utilisés comme cataplasme pour soulager les brûlures[4].

Culture

La feuille d'acanthe stylisée est un ornement de l'architecture classique[5]. Voir Ordre architectural, et surtout les chapiteaux de l'ordre corinthien et de l'ordre composite. On trouve ce motif par exemple sur la Colonne aux acanthes (ou "Danseuses de Delphes") . http ://www. licencephoto. com/mini_photos/nMV2LFXOUK/Civilisation_Antique-Antique_Civilization1. jpg

Notes

  1. Acanthus mollis L. sur Tela Botanica. Consulté le 20 février 2009
  2. ab Vignes P. et D. L'herbier des plantes sauvages p 18, Editions Larousse, Paris, ISBN 978-2-03-583568-0
  3. Forêts riveraines, forêts et fourrés particulièrement humides ; 44.62 Forêts d'Ormes riveraines et méditerranéennes sur Corine Biotope, 1997, Atelier Technique des Espaces Naturels, Natura 2000. Consulté le 20 février 2009
  4. Chevallier. A. The Encyclopedia of Medicinal Plants Dorling Kindersley. London 1996 ISBN 978-0-7513-0314-8
  5. Voir, entre autres, l'article «Acanthe» du Dictionnaire d'architecture de d'Aviler.

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Acanthe_%C3%A0_feuilles_molles.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu